Si vous n’avez rien à me dire..


Le texte de Victor Hugo, extrait des Contemplations
Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?
Pourquoi me faire ce sourire
Dont la douceur m’emplit d’émoi ?
Si vous n’avez rien à m’offrir
Qu’un peu de trouble, de désarroi,
Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?
Si vous n’avez rien à m’apprendre,
Pourquoi me pressez-vous la main ?
À quel rêve angélique et tendre,
Avez-vous songé en chemin ?
Si vraiment je ne peux m’attendre
Qu’à des instants sans lendemain,
Si vous n’avez rien à m’apprendre,
Pourquoi me pressez-vous la main ?
Si vous voulez que je m’en aille,
Pourquoi passez-vous par ici ?
Lorsque je vous vois, je défaille :
C’est ma joie et c’est mon souci.
Si vous n’avez rien à me faire
Que tout ce trouble, ce désarroi,
Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?
Si vous n’avez rien à me dire,
Pourquoi venir auprès de moi ?

Les loups

Les loups sont entrés dans Paris est une chanson française écrite en 1967 par Albert Vidalie, sur une musique de Louis Bessières, interprétée par Serge Reggiani. Cette chanson est communément admise comme une allégorie de l’avancée de l’armée allemande vers Paris et une ode à la Résistance.