*Orion prince des ciels d’hiver

On ne peut pas admirer le ciel d’hiver sans s’arrêter sur la constellation d’Orion* en regardant vers le ciel sud. Sa célèbre nébuleuse M42, petite tache laiteuse, est une des très rares à être visible soit avec de bons yeux ou soit avec des jumelles. Elle se trouve à environ 1.350 années-lumière de la Terre.

*Orion est un chasseur géant de la mythologie grecque réputé pour sa beauté et sa violence. La légende raconte qu’il fut transformé en un amas d’étoiles par Zeus, donnant son nom à la célèbre constellation d’Orion.

Clic !
Une vidéo en 3D à l’intérieur de la grande nébuleuse d’Orion réalisée avec les meilleures images des télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, nous offre une plongée en 3D dans l’une des plus vastes régions de formation stellaire de notre galaxie .

J’évoque le rôle astronomique et religieux dans l’Egypte ancienne de la constelletion d’Orion et de Sirius dans mon diaporama « Une brève histoire de la mesure du temps et des horloges »

Orion ce soir 13 février 2019 (clic)

*Six globes à complications

Catalogue des six globes construits par J-B Cattin et conçu pat l’abbé Outhier (Clic pour agrandir)
A Fort-du-Plasne, petit village au Nord du Grandvaux du Jura français, dans la première moitié du 18e siècle, Jean-Baptiste Cattin a construit six globes célestes animés par un mécanisme d’horlogerie et des rouages astronomiques. Les mécanismes furent calculés par l’abbé Reginald Outhier, originaire de Lamarre (village du premier plateau du Jura).
Mon étude sur ces magnifiques globes est parue en novembre 2013 dans la revue n°74 de l‘Association Française des Amateurs d’Horlogerie Ancienne (AFAHA) de Besançon, elle ne contenait que la description de cinq globes. Le sixième, collection du Musée d’Histoire des Sciences de Genève sera décrit plus tard. Vous pouvez commander cette revue de grande qualité auprès de cette association.

Double page couverture

 

Lune !

Lune astronomique :

Le système Terre - LuneLa ligne des nœuds est la ligne d’intersection du plan de l’écliptique et du plan de l’orbite de la Lune. Elle n’est pas fixe car elle est animée, dans le sens rétrograde (sens des aiguilles d’une montre), d’un mouvement de précession Mr d’une période de 18,6ans, soit un déplacement de 19°,35 par an.

Lune romantique :

Les cycles de Milanković

Milutin Milanković (1879-1958) est un ingénieur, un astronome, un géophysicien et un climatologue serbe. Il démontre que le cycle des glaciations trouve son origine dans deux types de périodicité : des périodes longues, comprises entre 413000 et 100000 ans, et des périodes plus courtes de 40000 ans et de 21000 ans. Ces périodicités sont corrélées avec les variations de l’excentricité de l’orbite de la Terre, de l’inclinaison de son axe de rotation (l’obliquité) et la précession de son axe (la nutation).


L’Esprit Sorcier est sur Facebook !

La machine d’anticythère

Résultat de recherche d'images pour "machine anticythére"

La technologie au service de la superstition.

Les Grecs craignaient les éclipses de Lune, ils ont fabriqué un mécanisme pouvant les prévoir.

Engrenages différentiels, train hypocycloïdal, roues dentées à partir de nombres premiers ….

Cette machine réalisée il y a 2000 ans avec 15 siècles d’avance, il a fallu une centaine d’années pour la comprendre.

En hommage aux origines de l’horlogerie, la prestigieuse entreprise suisse Hublot a réalisé des modèles miniaturisés non commercialisés.

Hublot-Masterpiece-Antikythera Sunmoon-908.NX.1010.GRHublot - Anticythère

Hommage au mécanisme (clic)

Les trains d’engrenages en horlogerie à complications

Mouvement planétaire n°3 d’Antide Janvier, 1773 (clic)

Il est parfois nécessaire de calculer un train d’engrenages pour réaliser un rapport de transmission extrêmement précis. C’est toujours le cas pour les planétaires astronomiques, les computs ecclésiastiques* et, plus simplement, pour les montres affichant les phases de la Lune. Je voudrais expliquer ici deux méthodes simples mais redoutablement efficaces :

  1. La méthode des réduites. (clic)
  2. La méthode de l’arbre de Stern-Brocot (clic)

Cattin et Outhier ont eu à utiliser l’un de ces deux procédés pour calculer les trains d’engrenages de leurs globes célestes (clic).

* voir l’excellent ouvrage « Le comput ecclésiastique de Frédérik Klinghammer » de Joseph Florès publié par l’AFAHA. (ISBN 978-2-9147-4149-1)

Les passages de l’ISS

Ciel ISSPour visualiser l’ISS en 3D en temps réel, cliquez sur l’image ou sur ce lien

Si vous avez vu Gravity avec ses magnifiques images en 3D, alors vous serez tenté de contempler l’ISS dans la réalité cosmique au-dessus de votre tête.

Un très beau spectacle à ne pas manquer lorsque le ciel est clair la nuit et que le rendez-vous le permet. La Station Spatiale Internationale (ISS) n’étant pas toujours visible, vous aurez besoin de consulter le site Heavens Above qui vous donnera, à la minute près, les heures de passage de la station. Vous aurez besoin, bien entendu, de vous géolocaliser sur le site.

En cas de difficultés, envoyez vos questions à l’aide du formulaire « commentaires » en bas de la page.

Le site Heavens Above : la page d’accueil – repérage pour l’ISS

Ciel accueilTable des passages

Note : La luminosité de l’ISS (Brightness(eng.) ou magnitude (fr)) est variable suivant le passage. Plus la magnitude est négative, plus la luminosité est grande. Ainsi le 25 décembre, la station sera la plus lumineuse des passages répertoriés dans ce tableau.

Ciel Tableau