Aller-retour SFO en A380

SFO GG

Dans la cabine de pilotage d’un Airbus A380 – LH454 – en approche et en atterrissage à SFO Airport.

Le vol Francfort – San Francisco en Airbus A380 est opéré par Lufthansa depuis le 10 mai 2011 et remplace celui effectué avec un Boeing 747-400. En plaçant un Airbus A380 sur cette ligne Lufthansa a augmenté de 31% son offre entre les deux villes.

Quelques points de repère :

  1. Survol par beau temps de San Francisco, du Golden Gate, de Bay Bridge..
  2. La côte du Pacifique au premier plan, au second la Baie. La faille de San Andrea suit pratiquement la crête de ce  “bras de terre”
  3. Le lac de San Andrea sur la célèbre faille du même nom, celle du séisme de 1906 et l’autoroute 280.
  4. Moffet Airfield, base militaire, à Sunnyvale, avec ses énormes hangars qui, à l’origine, étaient destinés aux dirigeables ! la fameuse autoroute 101 (one O one), artère de la Silicon Valley monte verticalement à droite de l’image. Mon bureau se trouvait à droite de la 101 un peu au-dessus de “YouTube”
  5. Le San Mateo Bridge avec à sa droite le ville de FosterCity où nous habitions.
  6. Beau survol de Foster City, les canaux qui traversent la ville sont bien visibles.
  7. Le San Mateo Bridge.
  8. Le lieu de belles ballades le long de la baie à Foster city. Dans le fond le San Mateo Bridge et sa rampe à 7’12s
  9. Souvenirs de mes nombreux voyages sur cette piste – ce n’était pas en A380 !
  10. Accueil avec l’ouverture Tannhäuser de R. Wagner !

SFO map of landingRetour à la maison..

Les cycles de Milanković

Milutin Milanković (1879-1958) est un ingénieur, un astronome, un géophysicien et un climatologue serbe. Il démontre que le cycle des glaciations trouve son origine dans deux types de périodicité : des périodes longues, comprises entre 413000 et 100000 ans, et des périodes plus courtes de 40000 ans et de 21000 ans. Ces périodicités sont corrélées avec les variations de l’excentricité de l’orbite de la Terre, de l’inclinaison de son axe de rotation (l’obliquité) et la précession de son axe (la nutation).


L’Esprit Sorcier est sur Facebook !

Les trains d’engrenages en horlogerie à complications

Mouvement planétaire n°3 d’Antide Janvier, 1773 (clic)

Il est parfois nécessaire de calculer un train d’engrenages pour réaliser un rapport de transmission extrêmement précis. C’est toujours le cas pour les planétaires astronomiques, les computs ecclésiastiques* et, plus simplement, pour les montres affichant les phases de la Lune. Je voudrais expliquer ici deux méthodes simples mais redoutablement efficaces :

  1. La méthode des réduites. (clic)
  2. La méthode de l’arbre de Stern-Brocot (clic)

Cattin et Outhier ont eu à utiliser l’un de ces deux procédés pour calculer les trains d’engrenages de leurs globes célestes (clic).

* voir l’excellent ouvrage « Le comput ecclésiastique de Frédérik Klinghammer » de Joseph Florès publié par l’AFAHA. (ISBN 978-2-9147-4149-1)

Urgences et désastres en temps réel

Le site « Emergency and Disaster Information Service » nous indique en temps réel les événements catastrophiques dans le Monde. (Cliquez l’image).

Le service recense ces événements :

  • de santé (épidémies)
  • de terrorisme
  • environnementaux (inondations, tsunamis)
  • géologiques (tremblements de terre, éruptions, mouvements de terrains)
  • météorologiques (tempêtes, avalanches, inondations, etc.)
  • technologiques (incendies, pollutions, nucléaires, accidents des moyens de transport, etc.)
  • etc.

La liste complète et les icônes est ici  (clic)